Au fil des araignées chez les CP

Les classes de CP se sont rendues à la médiathèque pour profiter d’une exposition intitulée Au fil des araignées. Au premier, abord, on aurait pu croire à une réticence de la part des petits écoliers, mais il n’en a rien été !
Cette intervention a remporté un franc succès. D’ailleurs, les CP ont fait preuve d’une grande attention et ont pu apprendre une multitude de choses. Voici ce qu’ils nous ont rapporté :

Les araignées appartiennent au règne des arachnides, elles portent 8 yeux, 4 paires de pattes, des chélicères, le corps est divisé en deux parties. Tout cela les différencie des insectes.
Les araignées tissent le fil de soie avec l’arrière de leur corps.
Un endroit au milieu de leur toile ne colle pas, c’est pour qu’elle ne se piège pas elle-même en se déplaçant !
Les araignées-loup ne tissent pas de toile, elles sautent sur leur proie.

Le camouflage est possible, on ne peut pas les différencier de l’herbe, des fleurs, du sable…
Elles peuvent se manger entre elles. Lors de la fécondation, le mâle apporte un petit… cadeau pour que la femelle s’occupe utilement car le mâle est mangé après la fécondation. Il tente de s’enfuir avant d’être dévoré..

Quand on voit une araignée qui transporte un petit sac, ce dernier est rempli de bébés : jusqu’à 300 ! Si un désastre survient, la maman veille jusqu’au dernier survivant. Elle peut se sacrifier pour ses progénitures.

Si un insecte est prisonnier dans la toile, l’araignée qui ressent la vibration, injecte un venin qui endort la proie et liquéfie son intérieur et forme un cocon qui l’emballe.
Elle ne possède pas d’oreilles mais elle ressent les vibrations à la distance de 5 mètres.

Des araignées peuvent vivre à la surface de l’eau.
La mygale peut être dangereuse.
La qualité de la soie produite par l’araignée est inégalée. Sa résistance est impossible à reproduire, à l’heure actuelle.